top of page
Rechercher

17 Fausses vérités spirituelles 


Vous êtes censé être extraordinaire.

Les personnes extraordinaires ne sont que cela : rares. Le reconnaître ne signifie pas que vous abandonnez votre potentiel, cela veut dire seulement que vous dissipez les illusions que vous avez sur ce que signifie être vous-même et vivre une vie hors du commun. Nous sommes biberonnés aux histoires merveilleuses de succès comme si c'était l'objectif final naturel pour tout être humain sur Terre. La vraie question est quel travail êtes-vous prêt à mener même si personne n'applaudit ? Qu'est-ce que cela signifiera pour vous si cela n'est pas reconnu? Trouver l'exceptionnel dans l'ordinaire est plutôt le « vrai » extraordinaire.

Vous êtes au début de votre vie. Certains d'entre vous qui lisent ces lignes ne verrons pas la décennie à venir. D'autres ne dépasseront pas la cinquantaine, ou même pas l'année. Personne n'accepte la réalité de la mort, qui pourtant est condition essentielle à la vie. Gardes cette éventualité à l'esprit, aussi bien pour ceux qui t'entourent que pour toi-même. Vois chaque jour comme une nouvelle opportunité. Vous pouvez littéralement être ce que vous voulez.

Si vous n'avez pas l'esprit scientifique d'un astronaute, vous ne pouvez pas être un astronaute. Si vous n'avez pas la coordination pour être un danseur professionnel, vous ne serez pas un danseur professionnel. Vouloir suffisamment quelque chose ne vous qualifie pas pour l'avoir.

Vous ne pouvez pas être absolument tout ce que vous voulez, mais si vous travaillez dur et que vous n'abandonnez pas et que vous êtes né dans des circonstances qui le facilitent, vous pouvez peut-être faire quelque chose qui croise vos capacités avec vos intérêts. Et si vous avez suffisemment de recul, vous essayerez d'en être reconnaissant, même les jours difficiles.

Vous pouvez déjouer la douleur.

Vous ne pouvez pas penser à votre façon de sortir de la douleur. Vous ne pouvez pas le prévoir, ni l'éviter, ni prétendre que vous ne le ressentez pas. Faire cela, c'est vivre une fraction de la vie à laquelle vous étiez destiné, et cela fera de vous une fraction de la personne que vous êtes censé être.

L'amour est quelque chose que les autres vous donnent.

Les gens ne peuvent pas transmuter les émotions, ce qui est intéressant à prendre en compte lorsque vous réalisez à quel point l'être humain est complètement absorbé par le concept d'amener les autres à nous aimer. C'est parce que lorsque nous pensons que les autres nous aiment, nous nous donnons la permission de ressentir de l'amour. C'est une déformation mentale, dans laquelle nous comptons sur tout le monde sauf sur nous-mêmes pour nous permettre de ressentir ce qui est déjà en nous. (Si vous pensez que l'amour est quelque chose qui existe n'importe où sauf dans votre esprit et votre cœur, vous ne l'aurez jamais)

Ressentir quelque chose profondément signifie que c'est "le bon choix".

L'intensité avec laquelle vous vivez quelque chose (ou l'intensité de vos sentiments pour quelqu'un) ne correspond pas à la façon dont cette chose ou cette personne est « destiné ». Beaucoup de gens sentent profondément qu'ils sont appelés à être célèbres dans leur domaine, mais ils n'ont pas les compétences ou la capacité de travail pour l'être. La plupart des gens qui se marient sentent profondément qu'ils sont dans la bonne relation, mais cela ne veut pas dire que cela ne se terminera pas par un divorce un jour.

Les ruptures sont des étapes naturelles. Les pertes d'emplois, les émotions négatives et les déceptions le sont aussi. Comment savons-nous cela ? Parce qu'ils se produisent souvent, ce sont les redirections les plus importantes. Oubliez l'image à laquelle vous voulez que votre vie corresponde que vous vous étiez imaginé auparavant. Cela n'existera jamais comme vous le pensez, et en attendant, cela vous assurera seulement de vous decevoir ce que vous avez sur le moment. Il n'y a qu'une seule destination finale sur Terre - la seule chose vers laquelle vous vous précipitez est la fin de votre vie.

Si vous travaillez suffisamment sur vous-même, vous ne lutterez plus et tout coulera de source. Acceptez plutôt ceci : si vous travaillez suffisamment sur vous-même, vous comprendrez pourquoi existent vos difficultés. Vous pouvez contrôler ce que les autres pensent de vous.

Vous pouvez contrôler la façon dont vous traitez les gens, mais vous ne pouvez pas réellement contrôler ce qu'ils pensent. L'idée que se comporter d'une certaine manière suscitera une certaine réponse est une illusion qui vous maintiendra comme un pantin tout au long de votre vie, tiraillé par l'opinion des autres que vous vous imaginez susciter. Cela vous éloignera de la personne que vous voulez être et de la vie que vous voulez vivre. Et pour quoi? Les gens vont juger, critiquer, condamner, aimer, admirer, envier et convoiter en fonction de leurs propres perceptions subjectives.

Le travail acharné garantit le succès.

Si vous recherchez un résultat particulier comme objectif final de votre travail acharné, vous finirez probablement par être déçu. Le but de cette résilience est de reconnaître la personne qu'elle fait de vous, pas ce qu'elle vous « obtient » (le premier, vous pouvez le contrôler ; le second, vous ne le pouvez pas).

L'Univers vous enverra l'évidence qui pourra vous conduire vers la pensée juste.

La plupart des gens supposent que lorsque leur vie change, leurs pensées changent. Quand ils ont quelqu'un qui les aime, ils penseront qu'ils sont dignes d'amour et pourront régler leurs problèmes de dépendance affective. Quand ils auront de l'argent, ils auront une attitude différente à ce sujet. Malheureusement, c'est le contraire qui est vrai : par exemple, lorsque vous adoptez un nouvel état d'esprit à propos de l'argent, vous commencerez à vous comporter différemment, puis vous serez dans une situation financière différente. Votre esprit crée ; il n'est pas créé. L'univers n'envoie que lorsque vous êtes prêt.

Les autres sont responsables de vos sentiments.

Le seul endroit où vous avez un contrôle total sur ce qui se dit autour de vous et autour de vous est chez vous. Sinon, vous existez dans un monde divers, composé de nombreuses personnes et dont les opinions sont susceptibles de vous "offenser" à un moment ou à un autre. Si vous voulez supposer que vous êtes le point central de la vie de chacun et donner un sens à chaque commentaire et idée qui passe et qui ne résonne pas profondément avec votre propre système de croyances, vous allez vivre une vie difficile. Changer la façon dont les autres pensent et vous traitent n'est pas une question d'indignation, mais de volonté de s'expliquer, d'apprendre et de partager. Être sur la défensive ne précède pas l'évolution mais la bloque.

L'intelligence émotionnelle est un indicateur infaillible. ;

L'intelligence émotionnelle est la capacité de ressentir, d'exprimer et d'interpréter vos sentiments de manière productive. Tout ce que vous ressentez n'a pas forcément valeur de vérité, et il est important de considérer ses émotions avec recul. Votre réalité n'est pas une vérité, elle dépend de votre vécu, de vos traumatismes ainsi que de votre inconscient. Croire en soi, c'est croire que vous êtes suprêmement, complètement « bon » Croire en soi, c'est croire que vous êtes digne d'aimer et d'être aimé même si vous n'êtes pas suprêmement, complètement "bon" tout le temps. Même si vous pensez que vos intentions sont bonnes, vos intérêts peuvent toucher et heurter la sensibilités d'autres personnes, même de façon involontaire. Vous serez toujours « le méchant » dans l'histoire de quelqu'un d'autre. Acceptez cela, c'est laisser de la place au changement et s'autoriser les erreurs. Le bonheur est le résultat de l'absence de problème, quand tout résonne. Le bonheur est le produit de la façon dont vous faites face à vos problèmes et si vous les considérez ou non comme des opportunités qu'ils sont. Il n'est pas obligatoire d'avoir une vie où tout ce que vous faites est parfait et vous plaît.

La bonne personne viendra au bon moment.

Vous ne serez pas prêt lorsque l'amour de votre vie arrivera. Vous ne serez probablement pas non plus prêt lorsque vous verrez l'emploi de vos rêves, pour acheter une maison, avoir un enfant ou même quitter cet emploi et essayer d'écrire le livre auquel vous pensez sans cesse. Tomber malade, perdre un parent ou même mourir ne sont pas des éventualités qui croisent votre esprit quotidiennement. Si vous attendez le sentiment de « préparation », vous attendrez pour toujours, et pire encore, vous manquerez le meilleur de ce qui est devant vous.

Vous devez toujours travailler sur vous, chercher dans vos profondeurs.

Les gens reportent leur bonheur pour se protéger. Ils cherchent un autre problème à résoudre, un autre obstacle à surmonter, un autre passage sombre à traverser comme si à la clé se trouvait enfin la célébration de ne plus ressentir la moindre peine. Célèbrez vos victoires. Vous ne pouvez pas conserver votre bonheur ; vous pouvez soit le sentir sur le moment, soit le manquer. C'est temporaire quoi qu'il en soit. Vous êtes également sur Terre pour ressentir la joie d'être en vie. Vous avez le droit de ne rien faire.

Vous devez vous concentrer uniquement sur vos propres besoins pour être heureux.

Malgré ce que de nombreuses personnes aiment clamer, l'autosuffisance n'est qu'un précurseur du bonheur. C'est la fondation. C'est crucial, mais ce n'est pas la connectivité sur laquelle les êtres humains prospèrent. S'engager, se sacrifier, essayer et réessayer pour les gens que vous aimez et les choses auxquelles vous croyez sont ce qui rend une vie digne d'intérêt. Répondre à vos propres besoins est la première étape, pas le but ultime.




102 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page