top of page
Rechercher

La sexualité Sacrée

Nous collectons nos informations dans un état modifié de conscience, en transe hypnotique. Le format est sous forme de questions et de réponses. Tout ce qui est collecté est délivré tel quel, pour ne pas altérer le message.

Qu’est-ce que la sexualité sacrée ?

Il existe plusieurs visions.

La sexualité vécue entre deux personnes qui cherchent une union divine et spirituelle en même temps que l’union sexuelle. C’est ce que certains appellent le tantra, ou c’est ainsi que l’on appelle la voie pour y parvenir. C’est aussi la sexualité sacrée dans le cadre d’une religion ou d’un culte, où le sexe est utilisé comme moyen de dévotion.

En quoi est-elle sacrée ?

Si y a un but spirituel recherché en même temps qu’un but physique c’est ce qui la rend sacrée.

Comment sont reliés le sexe et la spiritualité ?

De plusieurs façons dans le Temple pratiquant la sexualité Sacrée, l’acte génère une création d’une forte énergie de dévotion et elle est aussi utilisée pour de la création énergétique. Dans l’union Sacré, dans le cadre d’un couple, c’est une énergie d’amour où l’on recherche le plaisir de l’autre tout en faisant durer ce moment… comme un moment d’éternité en recherchant la peine conscience des sensations. La connexion est dans le corps et l’esprit, du début à la fin de l’acte sexuel.

Faut-il se passer de sexualité ?

Jamais le fait de se priver d’un besoin naturel n’est sain. Néanmoins les excès sont mauvais et parfois un ascétisme peut aider à s’ancrer dans le spirituel. Dans certains cas on peut clarifier son esprit, comme avec le manque de nourriture. C’est le principe du jeune.

Pourquoi pour les hommes le sexe (et chakra racine) est-il plus important (selon l’idée reçue) que pour les femmes ?

Parce que l’homme compense une peur ancestrale qui est d’avoir un vide… car il ne peuvent pas accueillir la vie ! Ce manque d’utérus, ce manque de vie-en-soi, ils vont chercher à le balancer avec avec un “excès” de sexualité.

Dans ce cas, un homme ayant eu beaucoup de vies antérieures en tant que femme, et donc en ayant eu la possibilité de porter la vie, présente moins ce besoin ?

Tout à fait. Tout comme une femme qui aurait été très souvent un homme PEUT (et c’est seulement une possibilité, l’incarnation étant bien plus complexe que cela) alors présenter un besoin sexuel plus intense.

Le nombre de partenaires que nous avons influence t-il sur notre essence divine ?

Le nombre de partenaires qu’on va avoir va influencer notre âme et notre énergie. Plus nous avons de rapports sexuels qui n’ont pas de sens ou seulement dirigés dans une consommation excessive, plus la vibration de notre être sera basse, avec plus de mal à se reconnecter à ses vies antérieures ou à réveiller ses capacités. Cela empêche de s’y connecter.

Un nombre à pas dépasser ?

La valeur n’est pas quantitative mais qualitative. Si la relation sexuelle partagée n’a pas de sens, si elle n’est pas consentie, faite de façon irréfléchie, l’énergie sera dispersée. Un coup d’un soir peut avoir du sens, à condition qu’il soit dans une énergie de partage et de plaisir. Tout comme une union maritale peut nous abaisser en énergie si elle n’est faite que pour “se soulager”.

Alors dans le cas d’un viol, celui qui subi ?

Il n’est pas impacté dans son énergie, ni impacté dans son âme. Et heureusement. Par contre le violeur va porter une dette karmique énorme, avec de gros impacts énergétiques. C’est un acte très grave. Les répercussions peuvent s’étaler sur plusieurs incarnations.

Et pour les animaux, que représente le sexe ?

Les animaux possèdent leurs énergies et leurs propres codes. Ils ne sont pas soumis aux mêmes choix énergétiques de la sexualité. Ni n’ont accès à la sexualité Sacrée. Ils sont déjà éveillés aux divin, en connexion directe, alors tout est donc sacré pour eux.

Devient-on impurs, plus on a un nombre de partenaires élevés ?

La notion de pur et impur n’existe pas dans l’énergétique mais nous pouvons parler de vibrations hautes ou basses. Celles-ci, encore une fois, ne sont pas liées au nombre de partenaires, mais plutôt à la qualité du rapport sexuel partagé, au sens qui lui est donné. Evidemment, plus nous le pratiquons, plus les chances à chaque fois de rencontrer du sens peut diminuer. Mais ce n’est absolument pas une règle.

Doit-on pratiquer la sodomie ?

On ne “doit” rien mais toute pratique sexuelle consentante est autorisée, à condition qu’elle soit sans douleurs. Le changement est le propre de l’humain.

En quoi la masturbation est utile ?

Une reconnexion à son corps, à son propre plaisir. Cela augmente l’ancrage, l’énergie personnelle est rechargée. Cela déconnecte aussi des énergies négatives.

A quoi servent les rapports buccaux ?

De la même façon que la sodomie. Si c’est consenti et les deux prennent du plaisir, alors c’est ok.

Que se passe t-il quand on absorbe/avale les fluides de l’autre ?

Rien. Au niveau énergétique, rien de spécial, rien de plus. Être nu et se toucher est déjà un échange de flux énergétiques.

Partage-t-on de l’ADN avec la personne avec qui nous avons une relation sexuelle ?

Dans un sens scientifique oui, puisque les deux corps échangent leurs fluides et leurs cellules, qui contiennent de l’ADN. Énergétiquement, on partage, mais rien a voir avec de l’ADN.

Comment sont impactés en énergétique les personnes après des rapports sexuels ?

Avec soit des vibrations hautes ou basses. Hautes si l’union est consentie, si le plaisir de l’autre est pris en compte, si de l’amour est présent. Basses si au contraire l’union est bâclée, le plaisir de l’un des deux est ignoré… etc.

Plus nous couchons avec une personne plus nous tombons amoureux ?

Oui, dans l’idée.

Un nombre de fois pour tomber amoureux ?

On ne tombe pas amoureux grâce au sexe à proprement parler mais le sexe renforce les liens. Cela demande générosité, amour, empathie. Le fait de faire attention au plaisir de l’autre avant son propre plaisir. Mais aussi d’être attentif au sien et de ne pas se négliger ou d’accepter ce qu’on ne veut pas, simplement pour faire plaisir à l’autre.

Les fantasmes de soumission/domination sont-ils saint/s ?

Rien de sain ou malsain, c’est une perception. Bien sûr, tout dans une certaine limite, si corps n’est pas blessé ni dégradé, c’est tout à fait acceptable. Encore une fois, le plus important est le sens et le consentement des partenaires.

Quel est l’impact d’une sexualité toxique sur l’utérus ?

Comme tout ce qui est toxique, cela peut entrainer des problèmes gynécologiques de tous types, même des fausses couches, des difficultés pour tomber enceinte. Le vaginisme, l’endométriose, tous les dérivés des maladies auto immunes, mais aussi des choses aussi simples que règles irrégulières ou douloureuses.

C’est quoi une sexualité toxique ?

Du sexe non consenti, forcé… de la sexualité trop généreuse ou trop égoïste. Du sexe dans la peur. Dès que le sexe est vécu de façon traumatisante ou non épanouissante.

Quelles sont les conséquences sur la mémoire cellulaire ?

La même chose, des problèmes gynécologiques hérités d’une incarnation à une autre. Un rejet de la féminité, personne qui se trouve moche, de l’anorexie ou boulimie. Les conséquences sont vastes. Cela s’inscrit au niveau de l’ADN et peut se transmettre aux enfants et aux générations à venir.

Si l’enfant est déjà né avant que la mère ait pu travailler ses blessures liées à la sexualité toxique, que faire ?

Travailler en pleine conscience même après la naissance de l’enfant peut aider l’enfant à ne pas réactiver ses mémoires cellulaires.

Garde-t-on une mémoire cellulaire de l’enfant qu’on a porté ? Et en cas de fausses couche ?

Non, et heureusement. Pour les deux cas.

Quel est le rôle de la prostituée de nos jours ?

Le même qu’auparavant, libérer les pulsions, réguler, apaiser le mental, consoler, donner de la tendresse, de l’amour , représenter un fantasme…

Qu’est-ce que la prostitution sacrée ?

La prostitution Sacrée est pratiquée dans des temples et beaucoup à Babylone. On vénérait le dieu ou la déesse dans des temples, et lors de périodes sacrés, comme des périodes de moissons, les prêtresses acceptaient de s’unir a hommes élus ou des hommes de la rue. L’acte est consenti sans peur et avec beaucoup de joie. Cela créé des égrégores d’énergies de protections et de bénédictions.

Que penser des stages de sexualité sacrée qui fleurissent en ce moment ?

Il y a du bon et du mauvais, cela dépend de ce qu’on va chercher. Si l’on recherche de confiance en soi, une connexion à des potentiels intérieurs cela peut être intéressant mais si déjà une sexualité épanouie existe et qu’on recherche plus, on peut être très déçu.

Quels sont les influences énergétiques de ses partenaires sexuels?

On partage des parts essentielles de soi avec plusieurs personnes, comme si nous donnons une clé.Imaginez une porte, dont nous avons les clés. Nous pouvons faire des doubles et les donner à l’infini. Nous pouvons en donner 30 et nous sentir en sécurité chez soi, comme n’en donner qu’une seule et se sentir oppressé. Tout se transmet, les peurs, les fluides, l’amour, la haine. Ce n’est pas anodin.

Dans ce cas, peut-on décider ce que l’on va transmettre avant un rapport sexuel ?

Oui, en posant une intention de départ, qui va sculpter ce qui va être récupéré pendant l’acte.

Une qualité de bon amant peut-elle se transmettre entre plusieurs vies ?

Non

Le travail énergétique seul peut-elle guérir un trauma lourd lié au sexuel ?

Non, le travail doit être aussi de pleine conscience, sur le corps physique, en travaillant sur le mental. D’autres plans aussi doivent être soignés : l’âme, les mémoires karstiques, les traumatismes d’enfance… etc.

A quel moment dans l’histoire la sexualité est devenue sacrée ?

La sexualité Sacrée a existé même dans la préhistoire bien que l’Antiquité a présenté son pic.

Quels sont les peuples qui ont pratiqué la sexualité sacrée ?

En majorité, la Mésopotamie.

Quel peuple la bannissait complètement ?

Beaucoup de peuples et d’époques… Au Moyen Âge c’est compliqué, les égyptiens anciens n’aimaient pas du tout, la chrétienté en règle générale et toutes les religions que l’on connait aujourd’hui, la liste est longue…

C’est quoi le Kamasutra

C’est un récit pour donner des idées, c’est “intéressant”.

Est-ce un récit canalisé ?

Non, il n’y a pas besoin de canaliser pour trouver ce genre de choses.

Le sexe en astral, ça existe ?

Purement dans l’astral non, mais lors d’une union Sacrée, tous les plans s’unissent.

En espérant que le sujet vous a plu, n’hésitez pas à nous donner votre avis. Si vous souhaitez voir un sujet être traité lors des prochaines prophéties du Temple, faîtes le nous savoir en commentaire.

66 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page