top of page
Rechercher

Les Flammes Jumelles = couple toxique ?

On commence à m'envoyer un peu partout des articles de haine contre les Flammes Jumelles en me demandant mon avis. « Existent-elles ? » « Est-ce une arnaque comme l'affirment ces personnes ? » « Doit-on abandonner cette doctrine ? » Mon opinion n'engage que moi, bien évidemment, ne prenez que ce qui résonne en vous. Ce que présente le concept des Flammes Jumelles, c'est l'idée d'un couple idéalisé où l'autre, malgré ses difficultés, finira toujours par être nôtre. C'est une idée romancée de l'âme sœur d'antan, de l'amour courtois moyennâgeux et autres dérivés archétypaux du couple originel. Cependant, certains disent que, par ce principe, nous faisons l'apologie des relations toxiques et encourageons des personnes désespérées (souvent des femmes, nous en conviendrons) à espérer un retour... qui ne viendra jamais. Prenons chaque élément point par point. Le couple, par définition, est l'union de deux personnes profondément blessées, névrosées, dans un élan d'émotion et un rush de molécules toutes aussi addictives les unes que les autres. C'est un procedé de l'évolution profondément biologique pour nous permettre d'élever un petit enfant. Dans un couple, il y a une mise de commun des folies, une confrontation des égos. Personne n'est exempt de cela. Nous survivons grâce à l'égo. Nous naissons parmi une famille qui va nous transmettre ses blessures et ses peurs. Nous grandissons dans un monde malade dans lequel nous nous adaptons. Rien de pessimiste à cela. Nous apprenons et nous pouvons en faire de grandes choses. Nous sommes tous potentiellement toxiques. Un couple, s'il marche, devient forcément une relation de co-dépendance. Si nous ne sommes pas attaché à l'autre et en attente de quoi que cela, nous ne sommes pas en couple. Nous attendons de l'autre son amour, sa protection, son soutien et d'autres contingeances de la vie bien moins glamour : la moitié du loyer, emmener le petit au cours de gymnastique, récupérer le colis à Mondial relay après un achat impulsif sur Vinted ( ça sent le vécu). Il n'y a absolument rien de mal à être dépendant. La société s'est construite sur l'inter-dépendance et nous avons réussi à survivre et progresser grâce à cela. Quand est-ce alors nous pouvons parler de dépendance affective ou de relation toxique ? Quand tout cela est en excès. Quand nous ne POUVONS pas vivre sans l'autre, quand nous nous trouvons incapable d'accomplir la moindre chose sans l'autre et que sa présence est la seule source de joie. Nous sommes dans une relation toxique quand la co-dépendance est déséquilibrée, quand nous souffrons bien trop souvent et bien trop longtemps. Nous sommes tous égoïstes, nous sommes tous des potentiels manipulateurs. Il n'y a seulement que quelques % de personnes psychiatriquement dysfonctionnels. Au pire, vous en rencontrerez un. Statistiquement parlant, les chances sont pourtant moindres. Vous ne pouvez pas cataloguer une personne « toxique » ou « perverse narcissique » à tout vent. La dynamique du couple peut être toxique, mais elle est alimentée par vos DEUX EGOS. Vous n'êtes pas une victime, vous êtes acteur. Un diagnostic se pose avec un psychiatre, même certains psychothérapeutes n'ont pas le recul nécessaire pour poser ces étiquettes. Ils n'ont qu'une facette de l'histoire. N'est pas médecin qui le souhaite. Cela étant posé, quel est le rapport avec les Flammes Jumelles ? Dire que les Flammes Jumelles font l'apologie des relations toxiques n'a pas grand sens selon moi. Le principe des Flammes Jumelles, c'est la guérison de soi pour arriver enfin à créer un couple archétypal dans lequel chacun se sentira à sa place, complet et apaisé. Autrement dit, c'est un principe spirituel dans lequel on encourage la guérison des névroses grâce à l'amour de soi, après avoir rencontré une personne qui vient chambouler tout ce que nous pensions illusoirement en équilibre, juste et sain. C'est un miroir posé sur nos manquements, nos peurs, nos angoisses. Et qui d'autre pourrait faire cela si ce n'est celui qu'on aime ?

Qu'est ce que cela veut dire alors ? Les Flammes Jumelles, c'est tomber amoureux de quelqu'un qui nous pousse dans nos retranchements, qui nous plonge dans l'angoisse. OUI la toxicité existe, mais pour être travaillée, comprise, dépassée. Ce n'est pas une excuse pour l'accepter. L'un des pilliers du parcours des Flammes Jumelles, c'est la séparation ! C'est réussir à dire NON, malgré cet Amour, pour poser ses limites et enfin ne plus regarder derrière soi pour soigner ce qui fait si mal. Celui qui pense que les Flammes Jumelles, c'est l'attente d'un autre que l'on aime pour qu'il revienne dans nos bras passent complètement à côté du principe. C'est pourquoi l'amalgame est si souvent fait et que le concept agace. Pourtant, ce n'est pas ce que sont les Flammes Jumelles. Les Flammes Jumelles, c'est soigner son Féminin et son Masculin, les réintégrer en soi et atteindre une complétude avant de pouvoir être avec l'Autre, libéré de l'angoisse, capable de comprendre chacun des schémas du couple et de les dépasser.

Un couple, ce n'est pas rose. Il y a des crises, des frictions, des périodes de doute et d'interrogation. Qu'est ce que l'humain, si ce n'est une masse de pensées, parfois contradictoires, souvent incompréhensibles pour l'autre. Dire qu'un couple est toxique et encourager de s'en aller à la première occasion est un raccourci rapide qu'on aperçoit un peu partout sur internet, préconisé par des thérapeutes autoproclamés après deux semaines de stage en Ardèche. Merci mais non merci. Cela ne veut rien dire. Vous ne jetez pas une relation comme cela. Pas toutes, en tout cas. ATTENTION je ne fais pas l'apologie de couples dysfonctionnels aux situations d'urgence, femmes battues, humiliées, insultées, en danger. Je parle d'un couple classique, aux disputes qui sont désagréables, qui parfois touchent à nos limites et nos conceptions de ce que nous aimerions d'un couple. Il y a des consultantes qui sont en attente d'un homme qui ne vient jamais et se fout franchement de la gueule du monde. Est-ce que cela veut dire que son couple est toxique ? Non. Cela veut simplement dire qu'elle n'a pas encore appris à se faire respecter et que ce gigolo en profite. Est-ce que le fait d'être Flammes Jumelles y change grand chose ? Pas vraiment. Flammes Jumelles ou pas, il faut se faire respecter. Maintenant, ne diabolisons pas un principe qui préconise par excellence la guérison du moi. C'est dommage. Les Flammes Jumelles, c'est un parcours initiatique qui se fait à deux, en soi, à travers le sentiment amoureux. Qu'y-a-t-il de malsain en cela ? Ce n'est pas parce qu'il concentre beaucoup de névroses et de peurs qu'il faut absolument le jeter à la poubelle. En tant qu'accompagnants, aidons. Il est de notre rôle de faire comprendre à celles et ceux qui sont en souffrance en attente d'un Autre, Flammes Jumelles ou pas, qu'il est temps de guérir et de toucher du doigt ce qui fait mal. Continuer de porter à la négation ce principe ne fera que déporter le problème. L'amour de l'autre qui réveille plein de choses, c'est universel L'attente d'un couple où chacun sera à sa place, en paix, c'est un archétype de pensée humaine. Si ce n'est pas les Flammes Jumelles, cela sera l'âme sœur. Si ce n'est pas l'âme sœur, cela sera une autre appelation. Ce principe existe, il est présent dans la pensée humaine. Il réside dans l'inconscient collectif. Sachons alors comment le délivrer de façon utile, éclairée et dénuée de jugement. Dans le spirituel, il n'y a pas de faux ou de vrai. Seulement des modes de fonctionnements dont il faut trouver les images inconscientes et les exploiter pour offrir une possibilité d'une meilleure compréhension de soi... et ainsi une plus grande paix intérieure. En espérant que toute personne trouve sur son chemin l'écoute qui lui permette de se sentir validé et compris.

Avec Bienveillance,

210 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page