top of page
Rechercher

Sur la séparation des Flammes Jumelles

La séparation des Flammes jumelles n’est pas du tout comme une séparation classique d’un couple.

Quand on se sépare de sa Flamme Jumelle, c’est notre vie entière qui est brisée en milles morceaux.

L’amour intense et profond que nous ressentons pour notre flamme rend n’importe quelle forme de séparation terriblement douloureuse et parfois même au bord de l’insupportable.

Ayant reçu énormément de témoignages de personnes dans ce parcours, j’ai décidé de vous en parler.

Etant moi même dans ce type d’expérience, j’ai ressenti à quel point la séparation est une souffrance épouvantable, temporaires mais absolument nécessaire.

Avant de continuer, j’aimerais fortement attirer votre attention que la plupart des « auto-diagnostics » Flamme Jumelles sont dangereux, car la plupart du temps les relations sont toxiques, co dépendantes ou voir juste des relations karmiques mal vécues à cause de l’égo.

Ce qui définit aussi la relation FJ c’est le respect, l’égalité, les limites saines ainsi que le travail sur l’égo effectué par les deux parties.

Une relation toxique ou co-dépendante sera quant à elle dévalorisante, effrayante, avec une impression de souffrir terriblement et de ne pas voir le bout, tâchée par l’irrespect et parfois même la violation des limites.

S’il vous plaît évitez d’auto diagnostiquez, et consultez une personne d’expérience.

L’une des étapes les plus compliquées de la relation FJ est la séparation.

Après les premiers stages d’amour extatiques et magiques, les choses commencent à monter en mayonnaise karmique et à se transformer en une guerre : égo contre égo.

Nos blessures les plus profondes, nos insécurités, parfois nos illogismes et traumatismes remontent à la surface.

On ne comprend pas pourquoi, mais les deux Flammes montrent à l’autre ce qu’il y a de pire en lui.

C’est l’éveil de la douloureuse séparation qui est absolument nécessaire.

Par conséquent, chaque Flamme va devoir se confronter au drame, à la relation souffrante, à la dysfonction amoureuse, à la douleur.

Malheureusement, c’est un choc.

Car après l’euphorie du début et l’attachement irrémédiable qui en découle, le paradis terrestre se transforme aussi vite en un enfer brûlant.

Mais c’est le revers de la même pièce.

On se retrouve vite avec deux parties complètement anéanties, ne sachant plus sur quel pied danser.

On se met à douter, à se demander si tout cela était bien réel.

La réponse est “OUI”.

Ce n’était pas que de l’imagination, ce n’était pas qu’une idéalisation poussée à l’extrême.

Cette impression de déjà vu, ces sentiments qui nous emportent à l’autre bout du monde, c’est du VRAI.

N’en doutez pas, les amis.

Tout cela est juste bien enfoui sous les ruines des égos brisés, et ça pèse lourd.

Le but de la relation FJ est de transcender le soi, de devenir autre, et de réaliser quelque chose d’extraordinaire une fois revenus ensembles. Spirituellement. Et cela demande un total anéantissement des barrières de l’égo, une fin des peurs et des croyances limitantes et de réussir à aimer de façon inconditionnelle.

Pas toxique, INCONDITIONNEL.

C’est aimer sans avoir besoin de le voir, aimer sans avoir besoin de lui parler, c’est aimer sans avoir besoin d’être validé. Et c’est aussi s’aimer soi-même.

Du coup, même si ces relations sont difficiles, les relations FJ sont d’excellents catalyseurs du changement.

Notre Flamme va nous montrer sans filtre nos parts d’ombres, nos fractures, nos manquements.

Et en plus de tout cela, il provoque le changement irrémédiable et non intentionnel du soi.

La colère que nous pouvons ressentir contre notre Flamme est celle que nous avons contre nous-même, c’est la peur de sortir de notre zone de confort, celle de l’égo.

Et c’est à ce moment, là où les égos remontent à la surface avec la colère, que la séparation survient.

Mais pourquoi ? L’immaturité spirituelle et psychologique : Voilà pourquoi c’est souvent la Flamme à identification masculine qui se sépare.

L’homme étant, de nature, moins connecté à ses intuitions, sa maturité sera plus lente. Il va donc “s’enfuir” de cette relation. Alors que la partie “femme”, plus connectée, va plutôt comprendre la relation et essayer de la retrouver sans retard.

Le manque d’amour propre et de respect.

C’est l’un des points les plus importants pour maîtriser la relation Flamme Jumelle.

Le fait de ne pas résoudre ses blessures profondes, de réagir avec des comportements et des croyances limitantes sur soi va venir se heurter dans ce miroir déformant qu’est la relation de couple.

En attendant de l’autre la guérison de ses blessures, la relation devient teintée de conditions, de dépendance affective et de restrictions.

Il est impossible de montrer de l’amour inconditionnel à quiconque tant que l’amour inconditionnel à soi n’est pas existant !

C’est pourquoi beaucoup de relations Flammes Jumelles se bloquent au stade de l’insécurité et la haine de soi.

L’Univers doit vous préparer avant de pouvoir assumer pleinement la responsabilité d’une relation FJ.

Parfois, vous aurez besoin d’avoir des relations diverses (notamment avec des âmes soeurs ou des liens karmiques), de nouvelles relations de couple ou même des amitiées.

Aussi, il peut vous être demandé avant la réunion d’accomplir des expériences de vie (voyager, pèlerinage, nouveau travail).

Tout cela pour vous amener à cette maturité et à vous donner les épaules assez larges pour assumer le reste à suivre.

Dans tous les cas, pendant la séparation, ne restez pas dans votre trou. Plus vous allez tester vos limites, mieux vous allez apprendre.

Il faut d’abord être en paix.

Notre FJ arrive parfois au beau milieu d’un tumulte intérieur.

Notre souffrance peut venir d’une enfance difficile, une tragédie, la mort, certaines formes d’abus et parfois même la fin d’une relation.

Il est possible de pas pouvoir se sentir prêt à cette relation. C’est pourquoi un processus de deuil doit être accompli pour la réunion finale.

C’est simplement pas le bon moment.

L’univers a d’autres projets pour vous d’abord.

Vous avez quelque chose à accomplir et d’autres personnes à rencontrer. La raison peut nous paraître totalement inconnue, mais ce n’est pas le bon moment.

Dans ces cas là, la meilleure chose à faire est de lâcher-prise. Cela peut être extrêmement difficile, mais avoir confiance aux plans de l’univers est une expérience transcendante.

Perdre votre Flamme peut être l’une des expériences les plus traumatisantes de votre vie.

Que cela soit à travers des circonstances de vie, une impossibilité de vivre ensembles, la séparation des FJ est un cauchemar.

L’absence ressentie laisse un trou béant, un gouffre.

La douleur de la perte s’apparente avec la perte de la joie, de la vie.

Il n’y a plus d’espoirs, plus de rêves, l’avenir fait mal.

Les jours semblent vides, perdus, ils passent et se ressemblent.

Rien au monde n’est comparable à la douleur ressentie lors de la perte de sa Flamme.

Comment passer cette étape avec brio?

Le deuil est une étape importante du processus. Bien sûr, tout cela ne va pas disparaître d’un coup de baguette magique, soyons réalistes.

Mais, je vais essayer de vous donner des idées de perspectives nouvelles pour vous aider à comprendre et à lâcher-prise.

Vous êtes quelqu’un de fort, vous méritez l’amour et vous êtes une âme spirituelle éternelle qui a vécu des millions de choses.

Vous êtes reliées à la Source.

Vous devez rassembler vos morceaux brisés, tout doucement les remettre à leur place et passer à autre chose. Ouvrez votre coeur et essayer d’accueillir ces mots.

Avant de lire la suite, je veux que vous sachiez que même si vous sentez que votre FJ est VOTRE univers, vous êtes capable de vous sentir entier uniquement par et à travers vous-même.

Passer à autre chose après une relation FJ prend des mois, parfois des années. Soyez patient.

En premier, essayez de comprendre pourquoi cette relation s’est terminée.

Pour trouver la paix, il est important de comprendre pourquoi un événement se termine.

Si la séparation était progressive, essayer d’explorer les raisons et les causes. En essayant de comprendre, vous allez découvrir des leçons importantes sur vous-même, qui pourront vous aider à faire grandir vos conceptions et vos opinions.

Réalisez que la séparation vous a rendu plus fort.

Au début, vous allez penser que c’est une belle connerie. Une séparation qui rend plus fort ? C’est pas une chanson de Jennifer ça ? C’est quoi encore ces bêtises.

Même si au départ cela cause une terrible douleur et une grande détresse, à long terme cette séparation va vous forger une personnalité de phénix.

Et oui, la séparation vous brûle si intensément que tout ce qui était inutile et futile en vous se retrouve en cendre.

Après quelques moments de surprise et de peur, si vous vous laissez aller au processus, cet incendie interne vous transformera en une personne forte, intense, courageuse et profonde.

Autorisez vous AUSSI la douleur.

Les émotions intenses font peur, on le sait bien.

C’est pour cela que la plupart d’entre nous allons avoir tendance à ignorer, voir parfois même enterrer nos émotions à l’intérieur, pour ne pas les voir.

Si vous ressentez des émotions intenses comme la dépression, la colère, la douleur, respirez un coup et calmez vous.

Laissez de la place en vous pour vivre tout cela. Ce n’est pas de la pitié, ce n’est pas de la faiblesse. Il faut accepter de vivre tout le panel des émotions, les bonnes comme les mauvaises.

L’une des meilleures façon pour vivre les émotions de façon claire pour moi est celle du journal (mes consultantes se reconnaîtront) intime.

D’autres formes d’auto expression peuvent aussi être possibles, comme la peinture, la musique, danser (la danse intuititive on lève la main!), le sport, le jardinage… Trouvez ce qui peut vous aider à extérioriser tout ce charivari. Ne restez pas sur votre canapé à pleurer, pas seulement. Bougez, réveillez vous à la vie.

Ne vous identifiez pas à votre douleur.

Quand nous sommes dans une souffrance intense, c’est extrêmement facile de tomber dans le rôle de la victime.

La mélancholie est très confortable et nous empêche de voir notre vulnérabilité. Rappelez vous que la douleur est une étape nécessaire au changement, et même si parfois elle peut durer très (voir trop!) longtemps, vous n’êtes pas la douleur.

Vous êtes une âme entière, avec son panel de sensations.

Vous pouvez faire des activités qui vous apporte de la joie, rencontrer de nouvelles personnes, tout cela en ressentant la douleur.

La douleur est seulement l’INDICATEUR de votre transformation intérieure qui s’opère.

Si cela fait mal, c’est qu’il y a encore des choses en métamorphose. La douleur revèle les illusions et les croyances limitantes en vous et vous montre la vérité : vos blessures non réglées, vos insécurités, vos croyances et vos attachements limitants.

La douleur montre aussi que vous avez aimé de façon entière et profonde.

Cela revèle aussi la beauté qui est en vous, votre honnêté et votre pureté.

Finalement, quand la douleur est entièrement acceptée dans le moment présent, elle va découvrir une vérité bien plus profonde : vous n’avez pas de limite, vous êtes un être divin.

Vous n’êtes pas limité par votre expérience à l’autre, mais seulement par votre expérience à la Source.

Votre Flamme Jumelle n’est pas responsable de votre bonheur.

Même si votre Flamme vous aide à évoluer de façon intense, il n’ont pas de compte à vous rendre par rapport à votre paix intérieure.

La sensation d’être en paix et comblé par votre existence est tout à fait indépendante de quiconque.

Malheureusement, on lit un peu partout que sans sa Flamme, le bonheur n’est jamais retrouvé. C’est complètement faux. Il faut qu’il soit retrouvé justement pour intégrer la Réunion.

L’intégration.

L’intégration est le processus par lequel vous allez enfin appliquer vos changements en vous et dans votre vie.

Quand vous allez totalement lâcher-prise sans aucune résistance en acceptant ce que la vie et la Source vous offre.

A ce moment, la souffrance s’arrête. Bien sûr, c’est bien plus facile à dire qu’à faire.

Alors donnez vous du temps, soyez patient. Chacun son rythme. C’est un processus long.

Et surtout, soyez prêt à abandonner tout ce qui ne vous sert plus. En vous, avec les autres, dans votre vie.

Une dernière chose… s’aimer de façon inconditionnelle comprend aimer vos défauts, vos erreurs et vos parts d’ombre. C’est essentiel pour enfin se sentir mieux.

Souvent, l’expérience de la douleur du départ vient de toutes ces blessures non résolues et parties de soi non comprises que l’on réveille tout à coup.

Soyez ouverts au faut que l’Univers a un plan pour vous. Personne ne sait le futur, ne sous estimez pas le pouvoir de la Source.

Soyez en confiance.

Quant à vous, j’aimerais bien connaître vos avis. Êtes vous en relation FJ ? A quelle étape ? Êtes vous séparés ? Comment était-ce ? Comment avez vous fait pour vous transformer ? Allez on s’encourage !

La Pythie.


508 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 comentário


Merci pour ce beau texte rempli de vérité, de sagesse et d'amour. Cela fait du bien. De mon coté, je suis entrain de prendre conscience, enfin, de lâcher ce qui me fait du mal, je fais le deuil de ce que j'ai cru être, le parfait, la joie, le véritable amour. Je prends conscience que d'être dans le véritable amour passe par l'amour de soi et aujourd'hui, j'ai encore cette sensation que je peux être heureuse, mais sans la présence de l'autre qui supprime mon bonheur en les remplaçant par de la frustration, peurs, angoisses profondes et je ne veux pas de ca. Parfois, se dire que seule, c'est mieux. Je fais le deuil aujourd'hui de ce rêve de petite…

Curtir
bottom of page